L’éolienne pour la production d’une énergie électrique verte

Installé en 2011 avec une puissance de 200 GW, le parc éolien mondial se positionne aujourd’hui comme l’un des principaux producteurs d’énergie électrique renouvelable, et sa puissance a été évaluée à plus de 432 GW en 2015. A ce jour, l’éolienne représente plus de ¼ de la consommation en énergie électrique d’Europe. Et puisqu’elle dépend du vent qui est une source puissante et intarissable, elle est moins onéreuse que l’énergie fossile, représentant ainsi une excellente alternative. Si vous désirez faire installer une éolienne chez vous, cet article se propose de vous fournir les informations nécessaires.

Qu’est-ce que l’énergie éolienne ?

 

Il est évident que l’intensité de chaleur provenant du soleil n’est pas la même de tous les côtés du globe terrestre : la température et la pression atmosphérique de part et d’autre sont donc différentes. Le vent n’est en fait que l’ensemble des mouvements verticaux et horizontaux des masses d’air, résultant de ces différentes températures et pressions.

L’éolienne, encore appelée aérogénérateur, est une machine qui capte à travers ses pales l’énergie cinétique contenue dans le vent, qu’elle convertit en une énergie électrique de type éolien. Il en existe deux types : l’éolienne verticale et l’éolienne horizontale. Cette dernière est la plus connue car donnant de meilleurs rendements, même si elle est plus onéreuse. Quant à l’éolienne verticale, elle est moins onéreuse et fonctionne même avec des vents faibles. Cependant, elle souffre évidemment d’un déficit de productivité.

Une éolienne peut être terrestre ou installée offshore, et comprend 4 parties :

  • Une hélicecomposée de 2 à 3 ailes encore appelées les pales ;
  • Un mâtencore appelé la tour ;
  • Une nacelle contenant l’alternateur qui génère l’électricité ;
  • Et les lignes électriques raccordées au réseau et ayant pour rôle de transporter l’électricité produite.

Pour que l’énergie éolienne soit produite, les pales, présentes au sommet du mât, sont tournées par la force du vent, ce qui donne lieu à une rotation du rotor (l’axe central). Celui-ci étant relié à un générateur, l’électricité est ainsi générée.

La quantité d’énergie éolienne dépend donc de la forme et de la longueur des pales de l’éolienne, de la température (puisqu’elle influence la densité d’air) ainsi que de la vitesse du vent. C’est pourquoi une éolienne est à placer dans une région dégagée et soumise au vent.

 

Comment bénéficier de l’énergie éolienne ?

 

Avant de faire installer une éolienne domestique, vous devriez vous poser 4 questions :

  • Quel est le potentiel d’exposition au vent de votre logement ? (Utilisez un anémomètre ou consultez Météo France)
  • Vous faut-il une installation autonome ou reliée au réseau électrique?
  • Quelle éolienne choisirez-vous : verticale ou horizontale?
  • Quelle est la puissance électrique nécessaire à votre logement ?

Vous devriez aussi savoir que l’installation d’une éolienne requiert un certain nombre de formalités telles que :

  • Le dépôt d’une déclaration de travaux avant le démarrage pour une éolienne de moins de 12 mètres de hauteur ;
  • La demande d’un permis de construire pour une éolienne de plus de 12 mètres de hauteur.

Après avoir trouvé des réponses aux questions, vous ferez appel à un professionnel qui aura le choix entre une pose directe sur votre toit ou une pose sur un mât. Dans le deuxième cas, vous aurez besoin d’un mât d’une hauteur de 8 à 20 mètres. Quant aux pâles, elles mesurent généralement entre 60 et 65% de la hauteur du mât. Le diamètre est à prendre en compte puisqu’il détermine la quantité d’énergie à produire.

 

Combien coûte-t-elle ?

 

L’installation d’une éolienne domestique peut vous coûter entre 3 000 et 20 000 euros selon que vous voulez une petite éolienne ou une éolienne puissante et haut de gamme. En fait, le coût d’une éolienne est fonction de :

  • Son diamètre ;
  • La hauteur de son mât ;
  • Sa taille ;
  • Et sa puissance.

A ce montant, vous ajouterez un montant allant de 7 000 à 12 000 euros représentant les frais de travaux. Ceux-ci peuvent être plus ou moins élevés en fonction des difficultés liées au travail. Enfin, vous comptabiliserez le coût de raccordement de l’éolienne au réseau électrique, qui peut valoir entre 1 000 et 3 000 euros.

En tout, comptez environ 25 000 euros TTC pour un projet bien réalisé et efficace. Vous pourrez ainsi produire environ 5 kWh. Le léger inconvénient de l’éolienne, c’est qu’elle n’est pas aussi rentable que les autres sources vertes. Pour amortir une éolienne, vous devrez patienter entre 15 et 20 ans après l’installation. Sur cette durée, vous percevrez 0.82 euro par kWh au cours des 10 premières années, puis entre 0.28 et 0.82 euro par kWh tout au long du reste du temps.

 

Comparez les offres pour trouver la meilleure option

 

Pour un choix optimal, nous vous recommandons d’utiliser un comparateur d’énergie verte. Cela vous permettra de consulter en une fois la majorité des offres présentes sur le marché afin de choisir objectivement l’offre qu’il vous faut.